DÉCEMBRE 2023

Décembre, fragments de paix et de bonheur!

Décembre… les bûches qui crépitent dans l’âtre, nos petites traditions, nos éclats de rire avec les blagues du mon’oncle, les étreintes, les chandelles qui scintillent, les doux cantiques, l’odeur de ce qui sort du four, une marche dans la neige, un revigorant petit boire en rentrant. Décembre, c’est aussi être bien ensemble, se rassembler, échanger, déballer de petites attentions. N’oublions pas la bienveillance, la gratitude pour ce que notre beau village paisible nous offre. N’est-ce pas ça décembre une fois la frénésie des emplettes pour Noël passée?

La paix est fragile dans le monde. Étrangement, décembre nous le rappelle parfois brutalement. Encore une fois nous sommes chanceux, car par chez nous, nous créons ensemble les conditions pour être bien et vivre dans la paix, au-delà des quelques différends.

Bien que les décorations de Noël égaient la noirceur ambiante, on sent que la cohésion sociale peut se fragiliser lorsqu’on ressent que le gouvernement semble avoir perdu sa boussole et que la morosité socio-économique affiche un nez rouge. L’inquiétude, provoquée par l’inflation difficile à juguler, peut nous freiner. Nos dépenses seront plus modestes cette année. C’est peut-être aussi une bonne chose. Focaliser sur l’essentiel. Se faire don du présent et de ce qu’on a. Et surtout, qu’on s’a!

Au Cercle des fermières de notre village, on sait que j’ai un faible pour les courtepointes. Dans «L’Hiver de force» Réjean Ducharme écrit : «On a tendu avec soin la courtepointe.» De petits bouts irisés de tissus patiemment et artistiquement assemblés par nos «courtepointières». De merveilleux «patch-work». La pérennité du savoir-faire d’antan s’y glisse!

Le «patchwork» budgétaire 2024 que nous devons réaliser est un réel défi. Nous sommes simultanément confrontés à un rôle d’évaluation qui a fait grimper la valeur des propriétés de manière inhabituelle, ainsi qu’à l’aug-mentation inflationniste des coûts pour tout ce que la municipalité doit payer. Un défi d’équilibriste qui doit à la fois jongler avec le taux des taxes foncières aux citoyens, les revenus et les dépenses anticipées. On se serrera la ceinture municipale, et on devra anticiper des coupures tout en maintenant de bons services aux citoyens. L’impact pour chacun sera différent en fonction de l’augmentation de la valeur de vos propriétés. Les détails vous seront communiqués en janvier prochain.

Le partage est une de nos valeurs, même par temps difficile. Le marché de Noël, l’expo-cadeau des Fermières, la Guignolée et la distribution de paniers de Noël ont démontré notre grande générosité collective. Le Noël d’Antan au Hall Fisk sur le rang de la Montagne le 16 décembre sera généreux : tours de calèche, chocolat chaud, beignes à l’ancienne, café alcoolisé, le tout réchauffé par les voix magnifiques du duo Andréanne A. Malette et Amay Laoni. Vous y serez? Moi, oui!

Je vous souhaite de pouvoir tendre une belle courtepointe de petits bonheurs dans chacune de vos chaumières en famille et entre amis.

Joyeux temps des Fêtes à tous !

Robert Vyncke

[email protected]

450-379-5408

Robert Vyncke, maire

Citation : «Le bonheur n’est jamais immobile ;

le bonheur c’est le répit dans l’inquiétude»

- André Mauroi